LA PRATIQUE 

 

     Immobile, silencieuse, m’installer dans l’instant présent. Observer, sentir mes fonctionnements, jusqu'à pouvoir lâcher les commentaires, écouter mon agitation, mon brouhaha intérieur. Observer soi et être celui qui observe… L'oeil ne peut se voir, qui est soi ? Qui observe ? 

Percevoir le mécanisme de nos attentes, nos manques, nos quêtes… Laisser l’idée qu’on a de soi au repos, déposer le masque de la personnalité, inviter le « moi je »… « moi j’aime…moi j’aime pas » à se taire, pour accueillir ce qui est là, dans l’instant.

 

         Les postures « asanas » sont des outils pédagogiques pour développer nos perceptions, notre écoute, nos nœuds et blocages, nos peurs… Ils n’ont pas plus de valeur que les occupations ordinaires de la vie, vaisselle, jardinage, repas et autres plaisirs. Les cours de yoga sont des ateliers d’expérience qui trouveront écho dans les gestes et actions du quotidien. Ils nous révèlent beaucoup sur nos fonctionnements et notre état.  Notre approche contemporaine occidentale, à travers la lorgnette des asanas « yoga postural», est incroyablement réductrice de l’enseignement complet offert par le yoga des traditions Maîtres à disciples.

                Pourtant, être simplement déposé dans son corps, disponible à l’instant présent au fur et à mesure des postures guidées par le souffle, nous offre un espace exceptionnel pour découvrir notre véritable nature.

LA TRADITION 

                  Le yoga prend sa source en Inde. Il est traditionnellement transmis par différentes lignées de sages depuis des temps oubliés. Préexistant à l’Hindouisme,  il est transmis oralement jusqu’en 1500 av.J.-C, vers cette époque les Rishis ont rédigés cette tradition en Sanscrit : ce sont les vedas. Les Upanishad ensuite, puis leurs commentaires : les vedantas. Il existe en Inde des centaines d’écoles de pensée et de lignées de yoga.

Le Śivaïsme du Cachemire, le Tantrāloka, propose une vision non-dualiste... une école de la reconnaissance, Pratyabhijñā, reconnaître que nous sommes non-duel, non séparé de la conscience Siva. Par cette reconnaissance, ce pressentiment d’union complète, nous pouvons vivre pleinement l’instant sans rien projeter, sans rien retrancher. Cette vision du yoga, est issu des textes des maîtres du yoga du Cachemire tel Abhinavagupta au 10ème siècle ou, Jean Klein notre contemporain du 20ème siècle. Ici nous vous transmettons le yoga tel que  Eric Baret  élève de Jean Klein l'enseigne. Au centre du Yoga de la non-dualité, se trouve « le cœur », « l’espace du cœur » Âkâsha, qui est aussi celui de la conscience pure.

Aurore Marine

S'abonner à la newsletter et accepter la politique de confidentialité

SUIVEZ - NOUS

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle
  • YouTube - Gris Cercle

​© 2018 Aurore Marine - Mentions légales - Plan du site - RGDP